Agronomie

Reboisement

Le vaste terrain de l’école Marpaling, sis à 3600m d’altitude, était désert et battu par des vents violents jusqu’à ce que l’ARZ l’équipe d’un système d’irrigation avant de le reboiser. A présent, plusieurs centaines d’arbres, saules et peupliers, poussent sur le périmètre de l’école et procurent aux écoliers ombrage et protection contre le vent.

Reboisement


Serres d’altitude

L’ARZ a fait œuvre de pionnier en construisant des serres-pilote en 2004 au village de Pipcha et sur le terrain de l’école Marpaling : ces serres semi-enterrées isolées par un double mur permettent de récolter des légumes même au cœur de l’hiver, ce qui constitue une source précieuse d’aliments frais et de vitamines à la saison la plus froide. L’ARZ a formé les villageois, si bien que les hommes construisent les serres eux-mêmes et les femmes les gèrent.

serre   serre

Une grande serre a été construite sur le terrain de l’école Marpaling : elle couvre une partie des besoins des enseignant(e)s et sert aussi à des programmes pédagogiques pour les élèves.
 

Agronomie et permaculture

En 2010, l’ARZ a engagé un jeune agronome suisse dans le cadre de son service civil (substitut pacifique au service militaire, pour nos amis français qui ne connaissent pas les coutumes helvétiques).

Celui-ci a réussi le prodige de réaliser un grand jardin potager sur le terrain jadis désertique de l’école et a obtenu une impressionnante récolte de légumes.

Cet agronome a également entrepris la permaculture, une forme d’agriculture « douce » améliorant la structure du sol pour obtenir une production à long terme sans apport d’engrais ni de pesticides, sur la base de bonnes associations de plantes et de création d’humus. Ce processus exigeant nécessite de faire des essais au fil des années et de s’adapter aux conditions climatiques extrêmes de l’endroit.

En 2011, un deuxième agronome suisse (civiliste) a pris le relais au Zanskar. Ces deux professionnels ont soigneusement formé le personnel sur place afin d’assurer la continuité et l’autonomie du projet.

Des projets concommittants d’amélioration des techniques agricoles, de réalisation d’un jardin botanique de plantes indigènes et d’un inventaire de la biodiversité sont en cours de réalisation.

Enjeux environnementaux

Les enseignants et élèves sont largement associés à ces projets, ils participent aux travaux de jardinage et de récolte et ceci permet de les sensibiliser aux enjeux environnementaux et de les former à de nouvelles techniques.