Irrigation

Dans une région semi-désertique comme le Zanskar, il ne pleut que rarement et en hiver, il ne neige beaucoup que sur les sommets. L’eau y est donc très précieuse : pour y accéder, il faut la collecter au niveau des glaciers, capter une source ou encore détourner et filtrer l’eau impétueuse du torrent.

Irrigation

L’ARZ a étudié et comparé diverses possibilités pour un captage efficace et rationnel. Décision a été prise de réaliser une amenée d’eau pour capter l’eau du glacier de Stongday : un double tuyau isolé en acier galvanisé a été enterré à 40-80cm de profondeur sur 3km entre le monastère de Stongday et le terrain de l’école. Cette installation est vidée chaque année avant l’hiver.

Ensuite a été construit un château d’eau, culminant à 6m de hauteur. Il supporte trois tonneaux de 1'000 litres chacun. Relié au réseau d’eau et à un grand réservoir de 70m3, il permet d’approvisionner en eau l’école, le bâtiment des enseignant-e-s, les douches, la cuisine, les plantations et un robinet à l’usage du village. De plus, le château d’eau est alimenté par deux pompes solaires, pour permettre la distribution de l’eau par gravitation sur tout le terrain.

eau  eau

Un millier d’arbrisseaux, saules et peupliers, ont pu ainsi être plantés sur le terrain de l’école qui est désormais agréablement arborisé. La serre de l'école est aussi irriguée. 

En raison de la rigueur du climat et vu les changements climatiques actuellement à l’œuvre, l’ARZ réfléchit à des mesures pour aider à moyen terme les villageois à s’approvisionner en eau.